Sélectionner une page

– Rencontres –
François Aubret a tout d’un grand photographe et pourtant, rien ne le prédisait ! Découverte et rencontre d’une nouvelle pépite artistique, installée aux Etats-Unis. 

Un style bien affirmé, une grande sensibilité, une approche décalée et de nouvelles collections en préparation… Dans cet article, nous lui laissons la parole pour nous raconter son parcours et ses inspirations.

Bonjour François, est-ce que tu peux nous en dire plus sur François Aubret | fine art prints ?

Avec plaisir ! Je suis un photographe français maintenant installé à Los Angeles. Après avoir été diplômé d’un Master en Design d’Espace à Shanghai, j’ai poursuivi une carrière de designer de musée et d’exposition pendant cinq ans. Récemment, je travaillais encore au Getty Museum (équivalent du Louvre aux U.S) mais j’ai décidé de quitter cette position confortable pour poursuivre ma propre pratique artistique. C’est à ce moment là que j’ai créé François Aubret | fine art prints. Je sors, je prends des photos et vends mes impressions préférées sur mon propre shop en ligne : www.francoisaubret.com

Comment en es-tu arrivé là ? / Qu’est-ce qui t’a motivé à franchir le pas ?

Ce parcours de designer a été très formateur, mais aussi épuisant. Et après cinq ans, ce style de vie ne m’a plus convenu. J’ai eu envie de revenir à quelque chose de plus simple et de passer moins de temps devant un écran. Je pense aussi que j’avais fait le tour de ce que j’avais envie d’apprendre et il était temps pour moi de passer à autre chose, de me stimuler avec quelque chose d’inconnu et de nouveau.

Après avoir quitté mon travail, j’ai donc exploré pas mal de choses pendant 3 mois sans essayer de me poser trop de questions: freelance, yoga et méditation, moulage, illustration et photographie. La photo est rapidement devenue ma pratique préférée. Et c’est après des vacances en France que ça m’est venu. J’adore faire le tour de mes magasins design préférés quand je suis à Paris. C’est dans l’un d’entre eux que j’ai soudainement réalisé le potentiel décoratif de mes photos. De retour chez moi, j’ai commencé à trier mes photos, tester des imprimeurs, rencontrer des encadreurs, créer mon site internet…la machine était lancée !

Que préfères-tu photographier ?

J’adore me balader et capturer ce que j’appelle mes “Rencontres Graphiques”. C’est une collection de motifs et de géométrie cachées que je trouve dans ma vie de tous les jours. Ces découvertes captivantes tournent le banal du quotidien en souvenirs extraordinaires. En révélant la beauté et l’humour caché dans ces scènes urbaines, j’espère pouvoir faire rêver les gens dans leur propre vie de tous les jours. 

Pour trouver ces compositions colorées j’arpente les rues de Los Angeles, je fais le tour des centres commerciaux, je fouille les parkings et zones industrielles. Ce sont mes sujets favoris !

Quelles sont tes sources d’inspirations ?

Je suis fasciné par les paysages modifiés par l’homme et la présence de la nature dans ceux-ci. Le vide des espaces de transition me passionne aussi. Los Angeles est une ville parfaite pour ça ! Au cours des 70 dernières années, la ville s’est considérablement développée autour des voitures. La ville est gigantesque, entourées de montagnes, les rues sont très larges et il y a très peu de piétons. Ce qui est visuellement très unique et intriguant.

J’aime aussi beaucoup jouer avec la fine limite entre abstraction et réalité. C’est là que l’ordinaire devient extraordinaire, que le sans intérêt devient comique et parfois saugrenu.

Dans quelles ambiances intérieures tes photos sont les mieux mises en valeur ?

Pour ma première collection de photos j’ai focalisé sur des couleurs très vives. Ces photos sont surtout mises en valeur dans des intérieurs contemporains, minimalistes et lumineux. Elles ressortent mieux dans des espaces majoritairement noir, gris et blanc où elles apportent des accents de couleur.

Et la suite, tu la vois comment ?

Je suis en train de travailler sur une seconde collection aux couleurs plus chaudes, ocres et pastels. Je pense que cette dernière collection ira très bien dans des intérieurs plus “naturels”.

Si vous souhaitez faire entrer un peut de Los Angeles dans vos intérieurs français, rendez-vous sur son site web.

Article suivant >

%d blogueurs aiment cette page :